L'appel des editeurs

01 avril 2009

EDITEURS EN COLERE.

Face :

- Aux illustrateurs qui réclament des « droits d’auteurs » alors qu’ils ne sont qu’exécutants.

- Aux illustrateurs contreproductifs qui demandent leurs contrats avant même de commencer leur travail.

- Aux illustrateurs qui se permettent de négocier leurs contrats en pinaillant sur les montants de leurs forfaits.

- Aux illustrateurs qui laissent prendre tous les risques financiers aux éditeurs,  allant même jusqu’à avoir généralisé le principe des « avances sur droits ».

- Aux illustrateurs qui contestent nos dead lines en refusant de prendre sur leurs temps libre.

- Aux illustrateurs qui profitent du système de nos contraintes éditoriales (calendriers de parution, délais d’impression, etc…) pour nous mettre la pression.

- Aux illustrateurs qui se permettent de donner un jugement sur la qualité des projets.

- Aux illustrateurs qui veulent imposer leur propre style graphique et refusent d’imiter les tendances actuelles, seules garanties d’un succès commercial auprès du public.

- Aux illustrateurs qui s’entêtent à travailler en techniques traditionnelles et refusent la technologie numérique.

- Aux illustrateurs qui veulent récupérer leurs illustrations originales.

- Aux illustrateurs qui ne se mettent pas au service du sujet en effectuant les retouches indispensables.

- Aux illustrateurs qui exigent des comptes-rendus sur les ventes de leurs ouvrages.

- Aux illustrateurs qui ne sont jamais satisfaits de la fabrication de ces mêmes ouvrages.

Nous répondons :

Les illustrateurs oublient qu’ils ont le privilège de vivre de leur passion. Nous, éditeurs, n’avons pas à assumer leurs rémunérations abusives (à l’heure où l’on s’offusque des parachutes dorés !). Ils se revendiquent « artistes » mais négligent l’essentiel : l’amour de l’art, base de toutes nos créations. Qui sont-ils pour nous donner des leçons d’éthique ?

Les illustrateurs se contentent d’empocher leurs « droits d’auteurs » à vie (et leurs ayants droits après eux) et se figurent être au fait du marché. Qui sont-ils pour nous donner des leçons d’économie ?

Si comme nous, vous ne voulez pas que la diversité culturelle de l’édition s’écroule sous le poids des leur démesure, soutenez L’APPEL DES EDITEURS.

La confédération des professionnels de l'édition

Pour signer la pétition, laissez un commentaire.

Posté par appelediteurs à 01:00 - Commentaires [66] - Permalien [#]